Maroc: préparatifs pour la Déclaration universelle de principes éthiques en rapport avec le changement climatique

Maroc: préparatifs pour la Déclaration universelle de principes éthiques en rapport avec le changement climatique

unesco-maLe groupe d’experts AD Hoc (GEAH) de l’Unesco se réunit, du 20 au 24 septembre à Rabat, pour élaborer un texte préliminaire d’une Déclaration universelle de principes éthiques en rapport avec le changement climatique.

Cette initiative, lancée par l’Unesco en partenariat avec la Commission nationale marocaine pour l’éducation, les sciences et la culture, veut renforcer les engagements des 195 pays présents lors de l’Accord de Paris sur le climat, en 2015, pour lutter contre la menace provoquée par le changement climatique.

La tâche a été confiée à 24 experts en environnement à qui l’Unesco a fait appel. Ils vont se charger de la rédaction d’une première version d’un avant-projet de déclaration, qui servira de base technique pour les consultations avec les Etats membres avant l’adoption du texte final, en novembre 2017, soulignent les organisateurs.

La déclaration devrait inclure des principes éthiques tels que la nécessité de sauvegarder les intérêts des générations présentes et futures, le principe selon lequel les pollueurs doivent payer le prix des dommages qu’ils causent, ajoutent-ils, dans un communiqué.

L’Organisation des Nation-unies pour l’éducation, la science et la culture, indique que les experts du groupe AD Hoc (GEAH), viennent de l’Afrique, du monde arabe, de l’Asie, du Pacifique, de l’Europe, de l’Amérique latine, des Caraïbes et de l’Amérique du Nord.

Ces experts sont des spécialistes de la science du climat, de la biologie, des sciences de l’environnement, du droit, de l’océanographie, de la météorologie, de l’économie, de la philosophie et de l’éthique.

L’Unesco joue un rôle majeur, au niveau mondial, dans la promotion de l’éthique des sciences, dont le progrès et bénéfices sont partagés par tous, et qui protègent la planète contre un effondrement sur le plan écologique en créant une base solide pour parvenir à une coopération pacifique, souligne la note sur cette rencontre de Rabat.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.