Le Cameroun compte multiplier le nombre des banques pour stimuler la bancarisation

Le Cameroun compte multiplier le nombre des banques pour stimuler la bancarisation

Le gouvernement camerounais compte doubler le nombre de banques et Établissements de microfinance (EMF) existant sur le territoire, en faisant de la bancarisation de sa population un des axes prioritaires du développement du pays, et ce dans le cadre de sa «Stratégie nationale de développement (SND) 2020-2030».

«L’offre de services financiers sera développée par la mise en œuvre d’un programme d’incitation à la transformation des établissements de micro-finance en banques commerciales ou de détail pour porter de 16 à 30 le nombre de banques à l’horizon 2030», précise-t-on à Yaoundé.

Le document de la SND indique qu’il s’agira de «s’assurer de l’application effective de la réglementation sur le service bancaire minimum garanti par l’ensemble des banques de détail».

Le Cameroun s’intéresse également à la finance islamique. «Au regard de la montée et du succès grandissant de la finance islamique au niveau mondial et tenant compte de la forte communauté musulmane dans le pays et en Afrique centrale, le gouvernement camerounais va inciter activement la Banque centrale (BEAC) et la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC) à réglementer la filière de la finance islamique pour diversifier l’offre de financement de l’économie», fait noter la même source.

L’inclusion financière sera fortement favorisée par le maintien et la densification des EMF, poursuit le document. A cet effet, précise-t-on, le gouvernement veillera au développement des activités des institutions de la micro-finance dans toutes les Régions du pays ainsi qu’à leur viabilité financière et au renforcement de leur supervision. «Leur nombre pourrait ainsi passer de 500 en 2017 à 750 en 2030», prévoit la SND.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *