Sénégal: désignation d’un nouveau khalife général de la grande confrérie des mourides

Le Khalife général des mourides, Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké, décédé mercredi soir à l’âge de 85 ans, a été remplacé à la tête de la grande confrérie par Serigne Cheikh Maty Lèye Mbaké, le plus âgé parmi les petitsfils de Serigne Touba, fondateur de la confrérie.

Le Khalife général de la confrérie des mourides au Sénégal, Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké est décédé mercredi soir.

Le décès a eu lieu mercredi soir à « Alieu« , une banlieue de la cité religieuse des mourides Touba (Centre-Ouest du Sénégal), le Khalife s’était retiré après une récente hospitalisation à Dakar.

Comme le veut la tradition de la confrérie, le plus haut dignitaire des mourides a été aussitôt inhumé peu après minuit dans l’enceinte de la Grande mosquée de Touba.

Le nouveau Khalife générale des mourides, Serigne Cheikh Maty Lèye Mbacke est en 1923. Il est connu pour son vaste savoir en sciences religieuses, son ouverture d’esprit et sa grande piété.

Le nouveau khalife, qui maîtrise la langue arabe, est connu pour son implication dans l’organisation des grandes manifestations religieuses de la confrérie des mourides.

Aux premières heures de la matinée de jeudi, une foule immense a commencé à se réunir aux abords de la grande mosquée de la cité religieuse Touba pour déplorer la perte du saint homme.

Le président Abdoulayé Wade, accompagné d’une délégation officielle, est attendu ce jeudi à Touba pour présenter ses condoléances à la communauté mouride.

Fondée au début du XX -ème siècle par Cheikh Ahmadou Bamba, la confrérie des mourides représente une importante communauté présente particulièrement au Sénégal et en Gambie.

La théologie soufie des mourides est influencée par celle des confréries Qadiriya et Tijaniya mais aussi de l’oeuvre d’Al-Ghazali, largement citée dans les oeuvres du fondateur de la confrérie.(MAP)

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.