Les régions de l’Oriental et de Bruxelles veulent renforcer la coopération en matière de ressources hydriques

Les régions de l’Oriental et de Bruxelles ont exprimé, jeudi dans la capitale belge, leur volonté de renforcer les liens de coopération notamment en matière de ressources hydriques.

Lors d’une rencontre entre les membres d’une délégation de l’Oriental, en visite actuellement à Bruxelles, et les responsables de l’entreprise publique « Vivaqua », le plus important service d’eau en Belgique, les deux parties ont convenu de dynamiser les échanges de visites, d’expériences et d’expertises notamment en matière d’assainissement d’eau.

A cette occasion, M. Mohamed Mbarki, directeur général de l’Agence pour la Promotion et le développement économique et social de la préfecture et des provinces de la région orientale, a donné un aperçu sur l’expérience et le potentiel de la région de l’Oriental dans le domaine de l’eau, rappelant que ce secteur relève des prérogatives de l’ONEP et des régies de distribution d’eau et d’électricité.

Il a, à cet effet, donné un aperçu sur les réalisations en matière d’alimentation et de traitement des eaux, la station d’épuration des eaux usées et les grands ouvrages de protection des villes contre les inondations, soulignant que ces grands projets structurants ont été initiés sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI.

La région de l’Oriental, a-t-il ajouté, s’érige donc en une région-pilote en matière de gestion des eaux, conformément aux orientations royales et dans le respect des dispositions de la Charte nationale sur l’environnement.

« Malgré une situation hydrique difficile, le Maroc est l’un des seuls pays du sud de Méditerranée qui ne connaît aucun problème d’alimentation en eau potable des villes. Dans ce cadre, un effort considérable est mené pour atteindre 100 pc des branchements sociaux à l’eau et à l’électricité en milieu urbain », a-t-il tenu à préciser.

Et d’affirmer que le même intérêt est accordé au milieu rural qui est entrain de rattraper son retard de façon déterminée.

De son côté, Mme Marie-Paule Mathias, présidente de la société « Vivaqua » a salué les efforts déployés par le Maroc, se disant prête à prospecter toutes les pistes de coopération et de partenariat avec la région de l’Oriental.

Elle a, dans ce sens, souligné la disposition de cette entreprise publique à promouvoir les échanges de visites et à faire bénéficier cette région de l’expertise de cet établissement belge.

M. Mbarki conduit, du 30 juin au 2 juillet, une délégation composée notamment des présidents des Chambres de commerce, d’industrie et de services d’Oujda et de Nador ainsi que du directeur du Centre régional d’investissement.(MAP)

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.