M. Chami expose à Valence les opportunités d’investissement offertes au Maroc

Le ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, M. Ahmed Réda Chami, a exposé, lundi à Valence (Est de l’Espagne), les grandes opportunités d’investissement offertes par le Maroc aux entrepreneurs de cette région espagnole, ainsi que les efforts déployés en permanence par le Royaume pour favoriser un climat propice à l’investissement.

-Envoyé spécial : Taoufik Ennassiri-

S’exprimant devant un parterre d’hommes d’affaires et de chefs d’entreprises de la région de Valence opérant dans différents secteurs, M. Chami a mis l’accent sur les facteurs pouvant inciter l’investisseur espagnol à venir s’installer au Maroc ou à s’engager dans des partenariats avec ses homologues marocains.

Lors de cette rencontre, organisée dans le cadre du programme « Maroc Ibérique 2010 », M. Chami a mis en exergue la stabilité dont jouit le Maroc sur tous les plans, notamment macro-économique, les réformes engagées par le Royaume durant les dernières années et son environnement favorable à l’investissement.

Les entreprises espagnoles peuvent participer au développement que connaît le Royaume et en même temps tirer profit de cette dynamique rendue possible grâce à une stratégie économique qui a notamment permis d’attirer des investissements étrangers importants, de maîtriser l’inflation et de réduire considérablement la dette publique, a ajouté le ministre.

Il a souligné, dans le même contexte, l’augmentation notable des investissements publics au Maroc qui sont passés de 4 milliards d’euros en 2002 à 14 milliards en 2010.

Le plan Maroc solaire, le rythme accéléré de réalisation des logements sociaux (200.000 unités par an), les plateformes industrielles intégrées en cours de réalisation dans les différentes régions du Maroc, la demande intérieure en forte croissance tirée notamment par la consommation des ménages, sont autant d’atouts faisant du Maroc une destination idéale pour investir, a-t-il poursuivi, mettant l’accent également sur les « Métiers du monde au Maroc », dont l’automobile, l’aéronautique, le textile et le cuire, l’électronique et l’agroalimentaire.

M. Chami a évoqué, en outre, les accords de libre-échange signés par le Maroc qui donnent la possibilité aux investisseurs étrangers installés au Royaume d’écouler leurs produits sur des marchés de plus d’un milliard de consommateurs.

Il a aussi relevé que parmi les moteurs de croissance de l’économie marocaine figurent aussi l’agriculture, avec le Plan Maroc vert qui offre des opportunités réelles d’investissement aux entrepreneurs espagnols, la pêche, le commerce et l’innovation technologique, soulignant l’importance accordée au développement durable, aux énergies renouvelables, à l’environnement et au développement humain et social.

Le ministre a insisté, dans le même sens, sur les avantages fiscaux, la main d’oeuvre qualifiée et les fonds alloués à la formation, invitant les entreprises de Valence et d’Espagne, en général, à profité de cette dynamique à même de contribuer à l’amélioration de leur compétitivité.

Cette rencontre, à laquelle a pris part notamment le consul général du Maroc à Valence, M. El Hassan Dahman, a été organisée en collaboration avec la Confédération des organisations entrepreneuriales de la région de Valence (CIERVAL) et du Comité entrepreneurial hispano-marocain.

Elle a été marquée par la présentation de deux exposés sur les opportunités d’investissement au Maroc dans les secteurs du tourisme et de l’automobile, ainsi que sur les missions et le rôle de l’Agence marocaine pour le développement des investissements (AMDI).(MAP)

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.