Maroc : El Othmani dévoile les grands projets de la réforme de l’Administration

Maroc : El Othmani dévoile les grands projets de la réforme de l’Administration

Le chef du gouvernement marocain, Saad Eddine El Othmani a présenté à la Chambre des conseillers, chambre haute du parlement, les grandes lignes de la réforme de l’administration.

La séance mensuelle du premier ministre devant les conseillers a été consacrée à «la réforme de l’Administration et les exigences de la bonne gouvernance».

Techniquement, le programme gouvernemental prévoit une réforme globale et profonde de l’Administration, se basant principalement sur le numérique et sur la gestion axée sur les résultats.

Il s’agit d’une vision s’articulant autour de quatre volets, à savoir la mise en place de l’administration numérique, la révision du système de l’administration, la simplification des procédures et l’amélioration de l’accueil ainsi que le renforcement du système d’intégrité.

D’entrée de jeu, El Othmani a reconnu que des dysfonctionnements existent au sein de l’administration marocaine, soulignant la nécessité de poursuivre les différentes réformes entamées au cours des dernières années, a-t-il estimé.

«La réforme de l’Administration doit s’inscrire dans la durée et est tributaire notamment des mutations que connaît le monde, surtout dans le domaine des nouvelles technologies, qui constituent, aujourd’hui, un défi colossal à relever», a déclaré Saad Eddine El Othmani.

Il a laissé entendre que le gouvernement mise beaucoup sur le digital pour la mise à niveau de l’Administration marocaine durant les cinq prochaines années.

Parmi les actions entreprises dans le cadre de cette réforme figurent, la mise en place d’un numéro vert, l’élaboration d’une charte d’accueil au sein de l’Administration visant l’unification du système d’accueil et la mise en place d’un système global de gestion des plaintes imposable aux administrations publiques, aux établissements publics et aux collectivités territoriales.

Un décret portant création d’un portail électronique pour le recueil et le dépôt des plaintes a déjà été approuvé par le Conseil des ministres, a rappelé M. El Othmani.

L’autre objectif de cette réforme est la simplification des procédures administratives afin de faciliter la vie au citoyen et d’en finir avec les va-et-vient entre les administrations.

Parmi les actions phares projetées, on peut citer aussi la révision du cadre juridique relatif à la déclaration du patrimoine afin d’améliorer le système existant et de renforcer le suivi, et la mise en place d’une commission interministérielle en charge de l’exécution des jugements rendus à l’encontre de l’Administration.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.