L’Afrique centrale obtient une ligne de crédit pour financer le secteur privé

L’Afrique centrale obtient une ligne de crédit pour financer le secteur privé

La Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA) et la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) ont signé, ce mercredi 26 juillet 2017, au siège de la BADEA à Khartoum, un accord portant sur une ligne de Crédit de 15 millions de dollars américains, destiné à soutenir le programme de financement du secteur privé en Afrique centrale.

Les 15 millions de dollars vont contribuer au financement des opérations du secteur privé dans zone de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), qui comprend la Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, le Tchad et la Guinée Equatoriale.

L’accord de la Ligne de Crédit a été signé par Sidi Ould TAH, Directeur Général de la BADEA et par Fortunato-OFA MBO NCHAMA, Président, de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC).

Pour la Banque de Développement des États d’Afrique Centrale, fournir un financement approprié pour les projets dans divers secteurs économiques, contribuerait au développement durable, à la création d’emplois, à l’amélioration des conditions de vie des citoyens et à l’atténuation de la pauvreté dans la sous région.

Toujours dans le but de booster la croissance, la BDEAC a également signé avec la Chine, en début de semaine, une convention de plus de 45 millions de dollars, pour le financement des PME dans l’espace CEMAC.

La signature de cette convention a eu lieu en marge de l’assemblée générale des actionnaires de la BDEAC tenue le 24 juillet à Brazzaville et au cours de laquelle elle a également adopte son nouveau plan stratégique 2017-2022.

Ledit plan va engager des réformes financières et mettre en œuvre des programmes de diversification des économies dans les six pays de la zone CEMAC. Le nouveau plan stratégique invite les pays membres à investir dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de la pisciculture et de l’agro-industrie.

Les actionnaires de la BDEAC ont au cours de cette assemblée, approuvé l’entrée du Maroc dans le capital de cette banque.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.