Maroc : Examen du Plan national de promotion de l’emploi

Maroc : Examen du Plan national de promotion de l’emploi

L’examen du Plan national de promotion de l’emploi au Maroc sera au centre des discussions du Comité ministériel de l’emploi qui tient ce lundi à Rabat, sa première réunion, sous la présidence du chef de gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani.

Dans un communiqué, le ministère du Travail et de l’insertion professionnelle, indique que cette réunion va aboutir à l’adoption du projet de Plan national de promotion de l’emploi (PNPE) qui repose sur cinq orientations stratégiques.

«Ces 5 axes portent sur l’appui à la création d’emplois, l’adéquation du dispositif d’éducation et de formation aux exigences du marché du travail, l’intensification des programmes actifs de l’emploi et le développement de l’intermédiation », informe ce département ministériel. Il s’agit également de l’amélioration du fonctionnement du marché du travail et de la promotion des conditions de travail, ainsi que du renforcement de la dimension territoriale de l’emploi.

La réunion de ce lundi, sera marquée par la désignation des membres du comité technique de suivi et la constitution des groupes de travail thématique qui veilleront à proposer les mesures et les dispositifs adéquats en vue de la concrétisation du plan national, indique la même source.

Afin de renforcer la dimension territoriale de la politique de l’emploi, des approches territoriales de promotion de l’emploi seront adoptées, en coordination avec tous les acteurs territoriaux, débouchant sur des plans régionaux pour l’emploi.

Le Comité ministériel de l’emploi a pour missions d’arrêter les orientations stratégiques et les principaux objectifs de la politique gouvernementale en matière d’emploi. Il va programmer lors des prochaines étapes des séances d’études et de concertations dans le but de mettre à jour la stratégie nationale pour l’emploi selon l’état d’avancement du PNPE, suivant l’observation du marché du travail et ses évolutions et au vu des indicateurs socioéconomiques.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *