Judo : Le Maroc organisera 6 compétitions mondiales entre 2017 et 2020

Judo : Le Maroc organisera 6 compétitions mondiales entre 2017 et 2020

Le Maroc accueille de grandes rencontres de renommée internationale, dans les domaines économique, social, culturel ou encore sportif, suscitant ainsi l’intérêt des institutions sportives internationales pour l’organisation de manifestations sportives.

Ainsi, en marge de la cérémonie d’ouverture du Championnat du monde de judo à Budapest, en Hongrie, une délégation marocaine présidée par le ministre de la Jeunesse et des sports, Rachid Talbi Alami, a procédé à la signature de plusieurs protocoles d’accord portant sur l’organisation par le Maroc de six grandes compétitions mondiales de judo durant les trois prochaines années.

Les documents signés à Budapest, en présence du président de la Fédération royale marocaine de judo, Chafik El Kettanti, donnent le quitus au Maroc d’organiser dans deux mois sa première compétition internationale.

Dès novembre prochain le Championnat du monde de judo (toutes catégories) se tiendra à Marrakech, une première en Afrique, et verra la participation de plus de 60 judokas parmi les plus performants au niveau mondial.

Le Royaume abritera également, dès 2018, trois éditions successives du Grand Prix de judo (2018, 2019 et 2020), ainsi que le Championnat du monde de judo-junior en 2019, et enfin le championnat d’Afrique en 2020.

Au terme de la première journée des mondiaux de judo disputés, lundi à Budapest, les premiers judokas marocains engagés dans la compétition n’ont pas pu dépasser le cap des phases préliminaires.

Chez les -60 kg, Yassine Moudatir s’est incliné face au Japonais Takato Naohisa (2e mondial) lors du tour préliminaire. Sa compatriote Aziza Chakir s’est inclinée à son tour dans le premier tour des -48 kg face à l’Espagnole Cinta Garcia Mesa. Mohamed Jafy a perdu face au Cubain Yandry Torres dans la catégorie des -60 kg.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.