Le Maroc met en place une nouvelle stratégie de l’emploi plus étendue

Le Maroc met en place une nouvelle stratégie de l’emploi plus étendue

La première réunion du Comité interministériel marocain de l’emploi tenue ce lundi à Rabat, a redéfini les cibles de la stratégie nationale pour l’emploi.

Les programmes actifs d’emploi sont en cours d’extension pour englober les chercheurs d’emploi non diplômés, les personnes en situation de handicap, les bénéficiaires d’indemnités de perte d’emploi, les populations du monde rural et les immigrés en situation régulière, a annoncé le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, qui présidait cette réunion.

El Othmani a insisté sur la nécessité d’adopter des approches locales pour promouvoir l’emploi en coordination avec tous les acteurs locaux, à travers des initiatives visant la création de postes d’emploi et l’accompagnement d’entreprises dans le développement de leurs compétences, le renforcement de la politique de proximité.

Il s’agit également, a-t-il dit, du soutien de l’auto-emploi à travers la convergence avec les programmes des collectivités territoriales, l’Initiative nationale pour le développement humain et les initiatives des centres régionaux d’emploi.

Le Chef du gouvernement a invité à ce propos, le ministre du Travail et de l’insertion professionnelle et le ministre de l’Intérieur à coordonner leurs actions avec les présidents des régions dans l’objectif de déterminer le cadre institutionnel et organisationnel de ces initiatives.

Il a suggéré la création de commissions régionales et locales de promotion de l’emploi et de fonds régionaux de financement des différentes initiatives territoriales. Il est revenu sur la préparation des plans d’action au niveau territorial visant la promotion de l’emploi à court et à moyen terme via des programmes régionaux et locaux qui prennent en considération les spécificités locales.

La première réunion du Comité interministériel de l’emploi a permis d’adopter les cinq orientations du projet de plan et d’un planning pour son exécution, tout en insistant sur la nécessité de le préparer dans un délai maximum fixé à fin novembre 2017.

Cinq groupes de travail thématiques ont également été mis en place. Ils s’occuperont des cinq orientations du plan national de l’emploi et de l’audit des mesures procédurales et de nouveaux programmes en la matière, tracés dans le cadre du programme gouvernemental 2017-2021.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *