UEMOA : La BCEAO maintient ses taux d’intérêt inchangés

UEMOA : La BCEAO maintient ses taux d’intérêt inchangés

Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a décidé de maintenir inchangés le taux d’intérêt minimum de soumission aux opérations d’appels d’offres d’injection de liquidité à 2,50% et le taux d’intérêt du guichet de prêt marginal à 4,50%.

Cette décision a été prise ce mercredi à Dakar, au terme de la troisième réunion ordinaire du Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale, au titre de l’exercice 2017.

Elle découle d’un tour d’horizon sur les principes de la conjoncture économique au cours de la période récente ainsi que les facteurs de risque pouvant peser sur les perspectives à moyen terme de la stabilité des prix et de la croissance économique de l’Union, indique la banque centrale.

Sur le plan international, l’activité économique de la BCEAO s’est renforcée au deuxième trimestre 2017, sous l’effet notamment du raffermissement de la croissance dans la Zone euro, aux Etats-Unis et dans certains pays émergents, a relèvé le président du Comité, Tiémoko Meyliet Koné, par ailleurs gouverneur de la BCEAO, cité dans un communiqué.

Evoquant la situation économique au sein de l’Union, le Comité dit avoir relevé la consolidation de l’activité au deuxième trimestre de l’année 2017. A l’en croire, le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) de l’Union, en glissement annuel, est ressorti à 6,5% contre 6,6% le trimestre précédent.

Cette instance explique que cette croissance est portée essentiellement par la vigueur de la demande intérieure et, du côté de l’offre, par des hausses significatives des valeurs ajoutées dans les secteurs primaires (5,1%), secondaire (9,5%) et tertiaire (5,9%).

Pour l’ensemble de l’année 2017, précise la même source, la croissance économique de l’Union devrait avoisiner les 6,9%, contre 6,7% en 2016 et 6,6% en 2015.

«Tous les secteurs sont porteurs à l’heure actuelle», a assuré le gouverneur de la Banque Centrale, Tiémoko Meyliet Koné, précisant que pour l’année 2017, le Comité table sur une croissance économique de 6,9% pour l’ensemble des pays de l’Union.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.