Le Maroc a désormais une police de l’eau

Le Maroc a désormais une police de l’eau

Le Maroc aura bientôt une police de l’eau, conformément à une décision adoptée lors du Conseil de gouvernement, tenu ce jeudi 30 août à Rabat, sous la présidence du Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani.

Le Conseil de gouvernement a en effet, adopté le projet de décret n° 2.18.453portant création de la police de l’eau et qui fixe les conditions et les modalités de nomination des agents de la police de l’eau et de l’exercice de leurs fonctions, a annoncé le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Le projet de décret fixe également les administrations habilitées à nommer les agents de la police de l’eau et la procédure de leur nomination, les mesures relatives à l’élaboration des programmes de leur formation et leur mise à niveau ainsi que le port d’une carte professionnelle qui leur est propre, a relevé le ministre.

La police de l’eau a pour mission de surveiller le bien public hydrique, de le préserver, le valoriser et de veiller la mise en place d’une gestion intégrée des ressources en eau en assurant leur durabilité, a précisé El Khalfi.

Selon le communiqué ayant sanctionné la réunion du conseil du gouvernement, le projet de décret vise aussi la création, au niveau de chaque bassin hydrique, d’une base de données relative aux opérations de contrôle de l’utilisation et de l’exploitation illégales du bien public hydrique.

Cette police pourra aussi établir le constat des infractions commises et le suivi des décisions judiciaires prononcées, a-t-il poursuivi, ajoutant que l’autorité gouvernementale chargée de l’eau est appelée à produire un rapport annuel sur ces infractions.

Le texte approuvé par le conseil du gouvernement, a été présenté par le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, chargé du Transport.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *