Sanlam et Santam prennent possession de SAHAM Finances

Sanlam et Santam prennent possession de SAHAM Finances

La cession du pôle assurances du groupe marocain Saham au groupe sud-africain Sanlam a reçu le dernier OK de l’Autorité marocaine de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (Acaps) mercredi.

Ainsi, Sanlam et Santam ont finalisé l’opération d’acquisition de la participation restante de 53,37% de SAHAM Finances, qui prend effet dès le 11 octobre 2018.

Cette opération fait suite à l’obtention des différentes approbations réglementaires auprès des instances de régulation des pays concernés. Ainsi, Sanlam détient désormais 90% de SAHAM Finances, les 10% restants étant détenus par Santam.

Cette acquisition donne naissance à un groupe de services financiers panafricain à même d’offrir une gamme complète de produits à la clientèle des particuliers et des entreprises.

« La conclusion de cette transaction marque une étape importante dans le déploiement de notre vision afin d’ériger Sanlam en groupe financier de premier ordre sur le continent », a commenté le PDG de Sanlam, Ian Kirk.

Il ajoute que « les synergies ainsi dégagées et l’expertise conjointe de Sanlam, Santam et SAHAM Finances offrent au Groupe Sanlam l’occasion de développer ses activités d’assurance vie sur les marchés francophones et de tirer profit de l’expertise du Groupe pour développer son portefeuille d’assurances Non-Vie ».

Il a souligné par ailleurs que la taille et le rayonnement international de Sanlam constituaient des atouts stratégiques considérables lui permettant de développer son portefeuille de clientèle multinationale.

Il s’agira également de consolider son positionnement sur le marché des risques spécialisés, des assurances de personnes et d’être le partenaire de référence des assureurs qui ne disposent pas, à ce jour, de présence en Afrique.

Le partenariat entre les deux groupes date de 2016, avec l’acquisition d’une participation de 30% dans SAHAM Finances par Sanlam Emerging Markets. Un an après, Sanlam portait sa participation à 46,6% dans le capital de l’entreprise.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *