La filière marocaine de l’arganier reçoit un appui du Canada

La filière marocaine de l’arganier reçoit un appui du Canada

Le Canada veut investir une enveloppe de 11,5 millions de dollars canadiens, dont 9,5 millions sous forme de don, dans la filière arganier au Maroc.

Les deux pays ont déjà lancé un projet de coopération pour le renforcement économique des femmes de la filière arganier (REFAM).

Le plan de mise en œuvre dudit projet a été validé au terme d’une rencontre tenue cette semaine à Agadir, par des responsables de l’Agence nationale de développement des zones oasiennes et de l’arganeraie (ANDZOA) et des membres de l’ambassade du Canada à Rabat.

Cette rencontre a permis « d’échanger sur les thématiques en lien avec la réalisation du projet et de valider le plan de mise en œuvre et le plan de travail annuel pour l’an 1 », indique un communiqué de la représentation diplomatique canadienne au Maroc.

Le REFAM, qui est un projet quinquennal, s’inscrit dans le cadre du programme de la coopération canadienne au Maroc. Un programme qui appuie les priorités de développement du Royaume, notamment en matière d’employabilité des jeunes, de formation professionnelle et d’insertion des plus vulnérables, ajoute le même communiqué.

Ce projet précise la même source, vise l’autonomisation économique des femmes dans le développement durable de l’arganier, à travers des actions intégrées visant à éliminer les barrières entravant l’entreprenariat féminin, à accroitre leurs compétences et connaissances pour augmenter leur productivité et leur accès au marchés, ainsi qu’à promouvoir les intérêts économiques des femmes auprès de la population.

Le projet, mis en œuvre par l’ANDZOA, avec Cowater Sogema comme agence d’exécution, apportera un appui conséquent à toutes les parties prenantes de la chaîne de valeur de l’arganier, particulièrement aux femmes ayant-droits, aux coopératives de production et à la Fédération interprofessionnelle de la filière de l’argan.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.