Le Sénégal mobilise 7356 milliards de FCFA pour financer le PSE II

Le Sénégal mobilise 7356 milliards de FCFA pour financer le PSE II

Au premier jour de la réunion du Groupe consultatif ce lundi à Paris, le Sénégal a obtenu de ses partenaires au développement, environ 7356 milliards FCFA de ses partenaires techniques et financiers, ce qui représente plus du double de l’objectif initialement escompté par les autorités de Dakar.

Une rencontre est prévue ce mardi avec les partenaires privés, dans le cadre de la mobilisation de ressources pour financer la seconde phase du Plan Sénégal émergent (PSE).

La Directrice des opérations de la Banque Mondiale pour le Sénégal, Louise Cord a indiqué que les 7356 milliards FCFA représentent plus de 2,5 fois l’objectif fixé à 2850 milliards F CFA, par ce pays d’Afrique de l’ouest.

Quelque 2000 milliards FCFA de cette somme ont été levés auprès de la Banque mondiale, 1358 milliards auprès de la Banque africaine de développement (BAD) et 1000 milliards auprès de la France. Le reste, soit près de 3342 milliards F CFA, a été obtenu des partenaires latéraux et bilatéraux, a-t-on appris.

La table ronde de Paris, organisée avec l’appui de la Banque mondiale, réunit plusieurs partenaires au développement dont le Fonds monétaire international. Le chef de l’État sénégalais, Macky Sall, est allé en personne à Paris, défendre le PSE II.

Au cours des quatre premières années de mise en œuvre du PSE, le Sénégal a mis en place des infrastructures structurantes d’appui à la productivité économique, a rappelé Macky Sall.

Le pays a enregistré des progrès substantiels dans l’amélioration du climat des affaires, à travers la mise en œuvre du Programme triennal de Réformes de l’Environnement des Affaires et de la Compétitivité (PREAC).

Toujours sur le plan économique, Macky Sall a été souligné que des Zones économiques spéciales (ZES) ont été créées à Diamniadio, à Diass et à Sandiara, pour accroître les opportunités économiques du secteur privé et amorcer l’industrialisation durable du Sénégal.

D’importants chantiers ont été achevés ou lancés, notamment le nouvel Aéroport international de Diass, le prolongement de l’autoroute Dakar-

Diamniadio, l’autoroute Thiès-Touba, le désenclavement des zones de production, l’équipement du monde rural, le Train Express Régional (TER), le Parc industriel de Diamniadio, la réhabilitation de la ligne ferroviaire Dakar-Bamako, le développement de nouveaux pôles touristiques, pour ne citer que ces projets.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.