La finance inclusive au service des ODD en Afrique

La finance inclusive au service des ODD en Afrique

La 4ème Semaine africaine de la microfinance (SAM) qui se tient une fois tous les deux ans, a démarré ce lundi 21 octobre à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, sous le thème de «la finance inclusive au service des objectifs durables de développement».

Au cours de cette semaine, seront réunis dans la capitale burkinabé plus de 700 participants de 52 pays du continent. Pendant 4 jours, des acteurs et partenaires en développement vont plancher sur la situation de l’inclusion financière et de la microfinance en Afrique.

Selon les organisateurs, l’essor de la finance inclusive sur le continent, sous l’impulsion des innovations prometteuses, peut concourir à la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Sur le continent, la finance inclusive est passée de 24% à 43% entre 2011 et 2017, grâce essentiellement aux innovations numériques.

A Ouagadougou, plusieurs thématiques seront abordées, le financement de l’agriculture, l’alignement au niveau macro avec les ODD, la finance numérique et la FinTech, les transferts d’argent, le développement des PME, l’emploi des jeunes et les inégalités entre les sexes.

L’ambition de la SAM, indique-t-on de même source, est de devenir une plate-forme africaine commune de réflexions et d’échanges entre tous les praticiens de la microfinance, entre autres les  investisseurs, IMF, chercheurs, banques, réseaux, innovateurs, gouvernements et ONG.

La SAM offre aux participants l’opportunité d’identifier, échanger et célébrer les innovations, leur impact et les contributions du secteur africain de la finance inclusive à la réalisation des ODD au cours des trois à cinq dernières années.

Il sera également question de repérer les lacunes et les défis auxquels le secteur est confronté aujourd’hui et trouver des solutions pour y remédier.

Renforcer l’engagement du secteur sur les outils de mesure d’impact et analyser sa rentabilité, favoriser de nouvelles relations et enrichir celles existantes avec des partenaires et alliés potentiels dans le secteur de la finance inclusive en Afrique et promouvoir des plans d’action et assurer leur suivi après la conférence, tels sont les objectifs escomptés par cette 4ème édition de la SAM.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.