Du CFA à l’Eco : La décision de l’UEMOA reste dans la gorge de la ZMOA

Du CFA à l’Eco : La décision de l’UEMOA reste dans la gorge de la ZMOA

Les ministres des finances et gouverneurs des banques centrales des pays membres de la Zone monétaire ouest-africaine (ZMOA), se sont retrouvés, ce jeudi 16 janvier à Abuja au Nigeria, pour se prononcer sur le basculement du FCFA en Eco. Ces pays, pour la plupart anglophones,ont dénoncé la décision «unilatérale» de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest africaine) de renommer le franc CFA en «Eco», en maintenant une parité fixe avec l’Euro.

La ZMOA dit avoir «noté avec préoccupation la déclaration visant à renommer unilatéralement le franc CFA en Eco d’ici juillet 2020». «Cette action n’est pas conforme avec la décision de la Conférence des chefs d’états et de gouvernement de la CEDEAO (Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest) d’adopter l’Eco comme nom d’une monnaie unique indépendante de la CEDEAO », lit-on dans le communiqué final, ayant sanctionné la réunion extraordinaire de la ZMAO sur le programme de la monnaie unique de la CEDEAO.

Les ministres et les gouverneurs des banques centrales ont, à l’occasion, réitéré l’importance de tous les membres de la CEDEAO de mettre en œuvre les décisions de la Conférence concernant l’application de la feuille de route du programme de monnaie unique de la communauté.

Aussi ces pays ouest africains recommandent un sommet extraordinaire de la ZMAO pour examiner la question de la monnaie unique et d’autres questions connexes.

La Gambie, le Ghana, la Guinée, le Liberia, le Nigeria et la Sierre Leone, ont tout de même félicité l’UEMOA pour « sa décision de se départir du CFA ».

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.