Maroc : Abdellatif Jouahri, l’indéboulonnable Wali de la BAM

Maroc : Abdellatif Jouahri, l’indéboulonnable Wali de la BAM

Pour la 4ème année consécutive, le gouverneur de la Banque centrale marocaine, Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri, se retrouve dans le top 10 des meilleurs banquiers centraux. Selon le dernier classement du magazine américain Global Finance, M. Jouahri a obtenu la note la plus prestigieuse « A », attribuée par le magazine new-yorkais dans son rapport intitulé « Central Banker Report Cards 2020 ». L’annonce a été faite par la BAM dans un communiqué.

«Même en périodes favorables, les banquiers centraux sont confrontés à une panoplie de défis. Aujourd’hui, avec la crise sanitaire universelle, les banquiers centraux sont confrontés à des contraintes inédites d’ordres politique et opérationnelle», a déclaré Joseph Giarraputo, directeur de rédaction à Global Finance. Il a fait savoir que le rapport de Global Finance analyse la situation des pays disposant d’un leadership solide dans la conduite de leur l’économie. «Le rapport met aussi en exergue les orientations performantes des politiques monétaires», a ajouté M. Giarraputo.

Les notes sont classées sur une échelle de « A » à « F » et tiennent compte des performances réalisées au niveau de la maîtrise de l’inflation, de la réalisation des objectifs de croissance économique, de la stabilité monétaire et de la gestion des taux d’intérêt (« A » représente une excellente performance et « F » un échec total, apprend-t-on.

Les autres banquiers centraux qui ont obtenu la note « A », sont Philip Lowe (Australie), Roberto Campos Neto (Brésil), DimitarRadev (Bulgarie), Mario Marcel Cullell (Chili), Mohammad Yousef Al-Hashel (Koweït), NorShamsiahMohdYunus (Malaisie), Julio Velarde Flores (Pérou), Lee Ju-yeol (Corée du Sud) et Yang Chin-long (Taiwan).

Le « Central Banker Report Cards », publié annuellement par Global Finance depuis 1994, classe les gouverneurs des banques centrales de plus de 90 pays clés en plus de l’Union européenne, la Banque centrale des Caraïbes orientales, la Banque des États d’Afrique centrale et la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *