Le FMI élargit l’allègement du service de la dette malienne pour 6 mois

Le FMI élargit l’allègement du service de la dette malienne pour 6 mois

Le Mali bénéficie pour six mois supplémentaires, de la mesure d’allègement du service de la dette mise en œuvre par le Fonds monétaire international (FMI) en faveur des pays pauvres.

L’opération vise à permettre au Mali de disposer de plus de ressources financières pour lutter contre la covid-19, a indiqué le Fonds dans un communiqué.

«Le 30 octobre 2020, le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé sans réunion, une deuxième tranche de six mois d’allégement du service de la dette du Mali au titre du Fonds fiduciaire pour l’endiguement et l’allégement des catastrophes (CCRT)», ajoute le communiqué. Cette prolongation fait suite à une première mesure d’allègement adoptée en avril 2020 et devait prendre fin en octobre.

Grâce à cette extension, le FMI espère permettre à Bamako de libérer des ressources financières nécessaires pour continuer à renforcer la capacité du Mali en matière de soins médicaux.

«Cette approbation complète une liste antérieure de 28 pays à faible revenu qui ont bénéficié, le 2 octobre 2020, de la deuxième tranche de six mois d’allégement du service de la dette au titre du CCRT», explique le FMI ajoutant que «l’approbation pour le Mali a été retardée en raison du coup d’Etat du 18 août 2020 et du temps nécessaire pour former le gouvernement de transition».

Par ailleurs, le Fonds relève que cette approbation permet le décaissement de subventions du CCRT pour le paiement du service de la dette éligible impayés au FMI du 14 octobre 2020 au 13 avril 2021, estimé à 7,50 millions de DTS soit environ 10,59 millions de dollars.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *