Ethiopie : L’offensive militaire au Tigré menace l’économie nationale

Ethiopie : L’offensive militaire au Tigré menace l’économie nationale

La « guerre » engagée par Addis-Abeba contre le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), peut nuire à l’économie éthiopienne, avertit l’agence de notation, Standard &Poor’s.

Dans une note publiée en fin de semaine dernière, l’agence américaine a prévenu que les combats qui ont éclaté dans l’Etat régional du Tigré entre le gouvernement local et le gouvernement fédéral pourraient poser des risques pour la stabilité politique et économique intérieure en Ethiopie.

«Une nouvelle escalade du conflit pourrait déclencher des tensions ethniques plus larges. Cela pourrait affaiblir le cadre politique et institutionnel de l’Éthiopie et menacer le programme de réformes transformatrices du gouvernement, à travers lequel il vise à renforcer la viabilité de la dette publique, à réduire les vulnérabilités extérieures et à stimuler la croissance et les investissements», relève Standard &Poor’s, dans son analyse de la situation en cours au Tigré.

Pour cette agence de notation, si le conflit aggrave les tensions sociales, il pourrait devenir «un revers supplémentaire, aggravant les risques de dégradation».

Standard &Poor’s souligne que l’économie éthiopienne, qui est soumise à des pressions accrues du fait de la pandémie, pourrait encore s’affaiblir. Cet affaiblissement «associé à une forte dépréciation de la monnaie, pourrait subir de graves revers sur les soldes budgétaires et une vulnérabilité accrue de la dette publique», prévient l’agence.

Alors que des combats ont lieu actuellement dans la région, l’Agence de notation redoute que le conflit ne se prolonge, compte tenu de la capacité militaire apparemment forte du gouvernement local du Tigré.

Le 26 septembre 2020, Standard &Poor’s avait attribué à l’Ethiopie la note B/B sur le long et le moyen terme, avec des perspectives négatives, reflétant des risques de déséquilibres extérieurs et budgétaires plus élevés.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *