Divorce annoncé entre Kenyan Airways et AIR France-KLM

Divorce annoncé entre Kenyan Airways et AIR France-KLM

Après plus de 25 ans de « mariage », Kenya Airways et Air France-KLM sont en instance de divorce. La seule compagnie aérienne africaine à être membre de l’alliance SkyTeam, Kenya Airways, a annoncé qu’elle mettra un terme, avant la fin de l’année, à son partenariat commercial avec Air France-KLM.

La compagnie aérienne kenyane a indiqué qu’elle quittera en septembre 2021 la coentreprise avec le groupe Air France-KLM. C’est la fin du partenariat commercial signé en 1995. En raison de la pandémie de Covid-19 qui a bouleversé le secteur aérien, ce partenariat avait déjà été temporairement suspendu au printemps dernier. Il prendra donc définitivement fin dans quelques mois. Toutefois, les compagnies vont continuer à partager des codes.

Kenya Airways va continuer à desservir l’Europe via ses passerelles de Londres, Paris et Amsterdam et Rome en 2021, même si la reprise totale du trafic est pour l’heure incertaine.

Selon son Président directeur général, Allan Kilavuka, Kenya Airways compte offrir des options et des commodités supplémentaires à ses clients. «Nous allons les connecter via nos passerelles européennes, conformément à notre objectif de soutenir la reprise du tourisme international au Kenya», a déclaré M. Kilavuka.

Outre l’incertitude liée à l’évolution de la pandémie de Covid-19 et son impact sur le tourisme, cette séparation pourrait également être liée au projet de plus en plus concret de nationalisation de Kenya Airways, relèvent certains observateurs. D’après des chiffres officiels, Kenya Airways a perdu 50% de ses revenus au premier semestre 2020.

Propriété de l’État kenyan à 48,9%, cette compagnie aérienne pourrait être nationalisée dans les prochains mois après une année 2020 catastrophique. 37,8% de la compagnie appartiennent aujourd’hui à un consortium de banques et 7,8% à Air France-KLM.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.