Afrique du Sud : Adumo va élargir l’accès aux solutions de paiement électronique

Afrique du Sud : Adumo va élargir l’accès aux solutions de paiement électronique

Le groupe fintech sud-africain, Adumo, vient de bénéficier d’un accompagnement de 25 millions de rands (15 millions de dollars), de la part de la Société financière internationale (SFI) qui a annoncé ce mardi dans un communiqué, que ce financement servira essentiellement à aider Adumo à élargir l’accès aux solutions de paiement électronique et à les rendre plus abordables.

Les paiements numériques sont souvent la première étape pour une petite entreprise de construire un historique de crédit, a fait noter Sérgio Pimenta, vice-président de la SFI pour le Moyen-Orient et l’Afrique, précisant que ce processus va ouvrir la voie à l’accès à d’autres services financiers tels que le financement pour développer l’entreprise.

«Les fonds, que nous avons levés auprès de nos nouveaux partenaires en actions, nous aideront à déployer de nouvelles innovations en matière de paiement et des services de prêt ciblés », a déclaré Paul Kent, PDG d’Adumo, ajoutant que cette mesure «nous permettra d’aider les consommateurs et les détaillants durant cette année marquée par une incertitude » à cause de la pandémie du covid-19.

La fintech sud-africaine sera accessible donc aux petites entreprises, dont beaucoup dépendent actuellement des transactions en espèces.

Adumo possède les acquéreurs marchands Sureswipe et Ikhokha et le processeur de paiement Innervation Pan African Payments.

Selon les statistiques, les micros, petites et moyennes entreprises (MPME) emploient plus de 50% de la main-d’œuvre en Afrique du sud, mais nombre d’entre elles n’ont pas accès à des services essentiels qui les aideraient à se développer.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.