Service de la dette : Une 3ème tranche d’allègement accordée à 22 pays africains

Service de la dette : Une 3ème tranche d’allègement accordée à 22 pays africains

La troisième tranche de subventions pour l’allégement du service de la dette de 28 pays membres dits pauvres, dans le cadre du Catastrophe Containment and Relief Trust (CCRT), vient d’être approuvée par le Fonds monétaire international (FMI). Parmi ces 28 pays, seulement 6 ne sont pas africains.

Selon le FMI, ce nouvel apport financier fait suite à deux tranches antérieures approuvées respectivement le 13 avril et le 2 octobre 2020.

Elle permet «le décaissement de dons du CCRT pour le paiement de tous les services de la dette éligibles dus au Fonds par ses membres les plus pauvres et les plus vulnérables du 14 avril 2021 au 15 octobre 2021, estimés à 238 millions USD», lit-on dans le communiqué du FMI.

«Cette tranche de subventions pour l’allégement du service de la dette continuera à aider à libérer des ressources financières limitées pour un soutien sanitaire, social et économique d’urgence vital afin d’atténuer l’impact de la pandémie de Covid-19», souligne l’institution dans son communiqué, précisant qu’un autre allégement du service de la dette pourrait être accordé pour la période restante allant du 16 octobre 2021 au 13 avril 2022.

Les 22 pays africains ayant bénéficié de cet allégement du service de la dette sont le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, la Centrafrique, les Comores, la RD Congo, le Djibouti, l’Ethiopie, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Madagascar, le Malawi, le Mozambique, le Niger, le Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, la Sierra Leone, la Tanzanie, le Tchad et le Togo.

A ces pays s’ajoutent les non-africains l’Afghanistan, Haïti, le Népal, les Îles Salomon, le Tadjikistan et le Yémen.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.