Côte d’Ivoire : Une économie robuste de catégorie « BB »

Côte d’Ivoire : Une économie robuste de catégorie « BB »

La Côte d’Ivoire fait désormais partie du cercle des notations de catégorie « BB » des trois plus grandes agences internationales de notation. Malgré la morosité de l’environnement socio-économique mondial, ce pays continue à jouir d’une bonne appréciation auprès des agences internationales de notation souveraine.

Le pays d’Alassane Ouattara est noté Ba3 par Moody’s et obtient une note BB- avec perspective stable chez S&P et chez Fitch Ratings, des notes qui confirment les bonnes performances économiques du premier producteur mondial de cacao.

Dans son dernier rapport sur la Côte d’Ivoire, Fitch Ratings a décidé de relever la notation financière de la 1ère économie de l’UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest africaine), en lui attribuant la note BB- avec perspective stable, contre «B+» avec perspective positive précédemment.

Cette amélioration de la note du pays fait de la Côte d’Ivoire le troisième pays africain le mieux noté par l’institution, et le deuxième d’Afrique subsaharienne, derrière respectivement le Maroc et le Botswana.

Il faut préciser que cette notation intervient peu après celle de l’agence Standard and Poor’s, qui avait aussi rehaussé la note souveraine de pays à BB- avec perspective stable, le classant ainsi à la 2e place parmi les pays d’Afrique subsaharienne les mieux notés, juste derrière le Bostwana (BB+) et au même niveau que l’Afrique du Sud.

Les agences de notation estiment que ce relèvement de la note souveraine du pays des éléphants est largement attribuable à la résilience de son économie, et la robustesse et la stabilité de son cadre macro-économique.

Toutefois, le secteur sécuritaire et le climat sociopolitique restent des points de vigilance qui méritent toute l’attention des autorités d’Abidjan, relèvent les agences de notation.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *