Le Cameroun obtient de la Banque mondiale un financement de 97 millions $ pour l’éducation

Le Cameroun obtient de la Banque mondiale un financement de 97 millions $ pour l’éducation

Le ministère camerounais de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire a signé avec l’Association Internationale de Développement (IDA), filiale de la Banque mondiale, deux accords de financement d’un montant total de 97,5 millions de dollars pour le financement du programme d’appui à la réforme de l’éducation dans le pays.

Cet accompagnement du Groupe de la Banque mondiale (BM) va permettre d’améliorer l’offre de formation de la jeunesse, en consentant un financement substantiel au secteur éducatif.

Le premier accord porte sur un prêt de 45 millions de dollars tandis que le second est un don 52 millions de dollars, tous destinés à l’amélioration de l’offre éducative et professionnelle au Cameroun, indique le groupe mondial dans un communiqué.

La signature desdits accords intervient dans un contexte socioéconomique difficile où les autorités camerounaises ont engagé des réformes dans le secteur éducatif en mettant l’accent sur la professionnalisation des enseignements en vue de favoriser et de promouvoir l’auto-emploi.

Face aux affres du chômage qui touche plus de 50% de la population active et du sous-emploi se situant autour de 73%, le temps semble révolu où «l’on formait pour former», a expliqué le ministère camerounais. Une vision qui rejoint la préoccupation des syndicats du secteur éducatif et partagée par des partenaires techniques et financiers, qui encouragent l’adéquation formation-emploi.

Malgré la conjoncture économique difficile et au-delà des enjeux politiques et sécuritaires importants, le secteur éducatif reste une priorité au dans le budget de l’Etat, si l’on se réfère à la loi de finances 2020 où celui-ci représentait près de 30% de l’enveloppe totale qui s’élevait à 8,8 milliards de dollars.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.