Le général Gilbert Ouédraogo prend le commandement des forces armées nationales du Burkina

Le général Gilbert Ouédraogo prend le commandement des forces armées nationales du Burkina

Au cours d’une cérémonie organisée ce mardi à la Place de la Nation à Ouagadougou, le général de brigade Gilbert Ouédraogo a officiellement pris le commandement des forces armées nationales du Burkina Faso.

«Il nous faut peaufiner et accélérer la mutation des forces armées nationales en les réorganisant sur la plan structurel et territorial pour les rendre plus réactives, opérationnelles, convaincu que la réorganisation est l’une des conditions impératives de succès dans la lutte contre le terrorisme», a-t-il déclaré lors de la cérémonie. Une réorganisation de l’armée qu’il souhaite et dont certains attendent beaucoup.

«Nous attendons du nouveau chef d’état-major général qu’il remobilise les troupes, qu’il réorganise l’ensemble des forces pour les relancer de manière plus efficace dans la lutte contre cette menace qui évolue et contre laquelle nous devons nous adapter en permanence», a souhaité le général de brigade Aimé Barthélemy Simporé, le ministre délégué à la Défense.

Il a annoncé dans la foulée, que «des vagues de nominations» suivront pour, a-t-il dit, «une nouvelle impulsion».  Pour le général Simporé, la nomination de Gilbert Ouédraogo à la tête des forces armées n’est pas un acte d’improvisation, mais cela enclenche plutôt, «la mise en œuvre de la nouvelle stratégie de lutte contre l’insécurité» dans le pays.

Selon le ministre délégué à la Défense, ces remaniements s’inscrivent dans le cadre de la nouvelle vision du système de Défense au Burkina Faso et visent à l’adapter à l’évolution de la menace. Gilbert Ouédraogo a également annoncé un redéploiement des troupes de l’armée sur le terrain.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.