Soudan : 38 morts dans l’effondrement d’une mine abandonnée

Soudan : 38 morts dans l’effondrement d’une mine abandonnée

Au moins 38 personnes ont été tuées ce mardi 28 décembre, dans l’effondrement d’une mine d’or désaffectée dans la province soudanaise du Kordofan occidental, a annoncé la compagnie, précisant que la mine fermée et non fonctionnelle se trouve dans le village de Fuja, à 700 kilomètres au sud de la capitale Khartoum.

De son côté, la presse locale a rapporté que «plusieurs puits se sont effondrés dans la mine de Darsaya et qu’outre les morts, au moins huit blessés ont été transportés dans un hôpital local».

La société Sudanese Mineral Resources Limited Company détentrice de la mine a déclaré que le site n’est plus fonctionnel ajoutant que «les mineurs locaux étaient revenus travailler après le départ des forces de sécurité qui gardaient le site».

Après la fermeture de la mine, la compagnie dit avoir demandé aux forces de l’ordre «de garder le site afin d’empêcher toute exploitation minière non réglementée» et invité «les communautés locales à l’aider à reprendre ses activités minières dans la région, qui ont été suspendues en 2019».

Le Soudan est un important producteur d’or et dispose de nombreuses mines. En 2020, le pays a produit 36,6 tonnes faisant de lui le deuxième plus grand producteur d’or en Afrique.

Les autorités actuelles travaillent à réglementer l’industrie aurifère en proie aux allégations de contrebande d’or. Au Soudan, les effondrements sont récurrents dans les mines d’or, où les normes de sécurité ne sont pas toujours respectées.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.