Le Burkina Faso fait de la lutte contre le terrorisme une priorité

Le Burkina Faso fait de la lutte contre le terrorisme une priorité

Les nouvelles autorités au Burkina Faso ont tenu à rappeler ce dimanche 24 avril, que lutte contre le terrorisme est leur priorité.

Ce rappel intervient au moment où le délai que la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) avait fixé au Burkina Faso pour détailler un calendrier clair pour organiser les élections prend fin ce lundi.

«Les discussions se poursuivent et le Burkina Faso est dans une très bonne disposition à entendre aussi les remarques de la CEDEAO», a déclaré Lionel Bilgo, le Porte-parole du gouvernement, ce dimanche soir à la télévision publique (RTB).

«Nous n’allons pas sacrifier nos efforts pour ramener la paix au Burkina Faso en courant derrière un calendrier intangible. Je pense très sincèrement que la CEDEAO doit contextualiser son regard et prendre en compte les réalités de chaque pays et de chaque territoire», a-t-il laissé entendre.

Le 14 mars dernier, 13 gendarmes ont été tués dans le Centre-Nord du pays. Une attaque qui a amené le président de la transition à lancer un ordre de mobilisation des anciens militaires.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.