Ghana : mobilisation de 140 millions d’euros pour la première phase de l’échangeur de Suame

Ghana : mobilisation de 140 millions d’euros pour la première phase de l’échangeur de Suame

Le Parlement ghanéen a donné son accord pour un prêt de 140 millions d’euros pour la réalisation de la phase 1 du projet de l’échangeur de Suame, une municipalité de la région d’Ashanti.

Le projet va aider à «fluidifier le trafic sur le rond-point principal de la région et les différentes routes qu’il dessert». Selon le ministre ghanéen des Routes et des Autoroutes, Kwesi Amoako-Attah, cette infrastructure «devrait se réaliser en 2 phases».

La première phase concerne la construction d’un échangeur à 4 niveaux avec des travaux annexes prévus, tandis que la phase 2 consistera en la construction d’un échangeur complémentaire ainsi que des travaux routiers. Les travaux dans le cadre de la phase 1 prendront 36 mois.

L’intersection de Suame, est le point de convergence de 5 routes principales, ce qui rend le trafic pénible sur cet axe avec son lot de pollution au quotidien.

D’après le rapport du projet soumis aux députés, la réalisation de cette infrastructure permettra de réduire les embouteillages, le risque d’accident, le temps de trajet, les coûts environnementaux et les coûts de transport sur ce rond-point.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.