La BID et le Cameroun veulent améliorer la transparence dans la filière bétail

La BID et le Cameroun veulent améliorer la transparence dans la filière bétail

La Banque islamique de développement (BID) et les autorités camerounaises ont mis en place un système d’informations sur les marchés à bétail dénommé SimMarket.

Le dispositif va permettre l’amélioration de la transparence dans le fonctionnement du marché de bétails. Il permettra également au Cameroun d’«avoir une cartographie des marchés à bétails dans la zone d’intervention du projet et de ses terminaux dans ses deux principales villes que sont Yaoundé et Douala».

SimMarket vise aussi à «identifier et catégoriser les différents produits sur ces marchés, les besoins informationnels et ceux des acteurs, puis d’analyser l’offre et la demande des produits sur les marchés, etc.».

Il faudra planifier, à partir des besoins des acteurs, le type d’information à fournir par le SimMarket (masse des animaux présentés sur le marché, nombre vendu et prix pratiqués par espèce et par catégorie, aliments de bétail, etc.), le format de ces informations, les clients à qui elles sont destinées, les zones à couvrir, les modes de diffusion et autre.

Le dispositif sera géré sous la forme d’un Partenariat public-privé (PPP), et ressortira une analyse du cadre institutionnel et réglementaire des marchés agricoles, les structures impliquées dans la production et la diffusion des informations des marchés agricoles (acteurs, interactions, forces, faiblesses, opportunités et menaces ainsi que les stratégies). Les manifestations d’intérêt des candidats sont attendues au plus tard le 17 août 2022.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.