L’Académie Mohammed VI, une référence en matière de formation des footballeurs de haut niveau

L’Académie Mohammed VI de football, que SM le Roi a inaugurée dimanche, constitue une référence en matière de formation des footballeurs de haut niveau, ont indiqué plusieurs techniciens et anciens joueurs.

« Ce pôle sportif et éducatif de référence, le premier du genre aux niveaux arabe et continental, permettra aux bénéficiaires de réussir une carrière de footballeur professionnel, en parallèle avec leurs études scolaires, selon un cursus sport-étude, l’objectif étant de faciliter leur insertion sociale au terme de leur formation », ont-ils dit dans des déclaration à la MAP.

Ainsi, le Directeur technique national de football (DTN), le Français Jean-Pierre Morlans a souligné que l’Académie Mohammed VI « est une structure très importante qui vient servir tout le football national, en particulier les jeunes qui suivront une formation de qualité en vue d’embrasser une carrière de footballeur de haut niveau ».

« Il s’agit d’un détonateur d’un travail professionnel de formation, et partant, nous allons travailler ensemble (DTN, Fédération, clubs, centres de formation) en s’appuyant sur l’Académie afin d’assurer la complémentarité et aboutir aux résultats escomptés », a-t-il souligné.

En matière de formation, M. Morlans a fait part de l’intention des responsables de « profiter de l’expérience des cadres de haut niveau en fonction à l’Académie en envoyant nos entraîneurs pour des stages pratiques, d’autant qu’il va falloir assurer, dans ce domaine, une parfaite collaboration entre les quatre pôles de la région, à savoir l’Académie Mohammed VI, l’Institut Moulay Rachid de la formation des cadres, le Centre national de football à Maamora et le Centre des FAR, des structures qui offrent les meilleures conditions de formation et de préparation ».

Pour sa part, l’ancien joueur et entraîneur, Hammadi Hmidouch, a estimé que l’Académie Mohammed VI est d’une très grande valeur pour le football national, eu égard au travail sérieux et à la qualité des cadres chargés de la formation mais aussi à ses infrastructures de haut standing.

« Le Maroc a toujours manqué d’une formation de haut niveau, en particulier chez les jeunes. L’Académie offre une chance précieuse pour les cadres nationaux, pour à la fois prouver leur talent dans le domaine de la formation et de se perfectionner au cours de stages pratiques sur place, ce qui aura certainement des répercussions positives sur le football national », a-t-il dit.

De son côté, Abderrahmane Slimani, ancien DTN et chargé du centre de formation du Moghreb Fès, a estimé que l’Académie Mohammed VI est un projet pionnier dans le domaine de la formation dans le continent africain.

Il a indiqué que cette académie se distingue, par rapport aux autres centres, par son programme de formation à long terme et l’opération de prospection des talents qui se déroule selon des critères bien subtiles sous la supervision des cadres de haute qualification.

L’autre fait marquant de cette académie est que les éléments retenus au niveau national y recevront une formation de haut niveau de fond et de forme pour qu’ils puissent se mesurer à des équipes d’élite ou à des formations étrangères.

Cette académie, qui constitue un modèle pour les centres de formation, constitue également une plate-forme pour les entraineurs marocains, d’autant qu’elle offre un espace de recyclage et de perfectionnement, d’échange des idées et des expériences entre les techniciens, d’une part et les centres de formation, d’autre part.

Pour sa part, l’ex-international Aziz Bouderbala a exprimé sa gratitude à SM le Roi Mohammed VI pour l’intérêt qu’il accorde au sport et aux sportifs, soulignant que la création de l’académie est « un bien » pour le football marocain.

Elle se veut « une forte motivation » pour les jeunes talents pour exceller aux niveaux continental et international, chose qui ne peut se réaliser sans la mise en place des programmes de formation et des investissements ou des motivations généreuses, appelant dans ce sens le secteur privé à investir dans le secteur sportif.

L’ancien entraineur de la sélection national Abdelkhalek Louzani a estimé que l’académie Mohammed VI est une référence et un modèle à suivre au niveau des centres de formation des clubs.

Les opérations de prospection, d’orientation et de formation constituent une pierre angulaire dans le football moderne et un réservoir des ressources humaines nécessaires pour alimenter les clubs et les sélections nationales, toutes catégories confondues, a-t-il dit.

De son côté, l’ex-international marocain et actuel sélectionneur de l’EN des joueurs locaux, Mustapha El Haddaoui a souligné que la création de l’académie donnera une vraie impulsion au football national vers des perspectives prometteuses, d’autant que la direction de l’académie a été confiée à Nacer Larguet, un technicien de renommée internationale dans le domaine de la formation dans plusieurs clubs français.

La formation d’aujourdhui se base sur des critères techniques et scientifiques, a dit El Haddaoui, rappelant que la majorité écrasante des stars de football mondial est lauréate des académies et des centres de formation.

Il s’est dit convaincu que les joueurs formés à l’académie auront une bonne réputation au sein de grands clubs au Maroc et à l’étranger.

Outre l’Académie Mohammed VI, Haddaoui considère que le système de formation doit être renforcé par l’instauration des centres au sein des clubs et dans toutes les régions pour assurer la formation de joueurs de haut niveau, soulignant que l’expérience de certains pays africains a donné ses fruits, tel qu’il a été le cas en Côté d’Ivoire, au Ghana et au Nigéria.(MAP)

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.