Le groupe 5+5 souligne l’urgence de mettre en application la solution de deux Etats pour parvenir à la paix au PO

Les ministres des Affaires étrangères des pays de la Méditerranée occidentale (Groupe 5+5) ont appelé à une relance « effective et crédible » des négociations entre Palestiniens et Israéliens et à « l’urgence de mettre en application la solution de deux Etats ».

Les ministres ont exprimé, dans une déclaration finale rendue public, samedi à Tunis, à l’issue de la 8-ème réunion des ministres des AE du groupe 5+5, leur « ferme conviction que l’implantation des colonies sur les territoires occupés, outre son caractère illégal, constitue un obstacle aux perspectives de paix au Moyen Orient », demandent « instamment au gouvernement israélien de mettre immédiatement fin à toutes les activités de colonisation dans la partie est d’Al Qods et dans le reste de la Cisjordanie, y compris l’extension, dite naturelle, des colonies ».

Les ministres ont fait part de leur « vive préoccupation quant aux récentes décisions des autorités israéliennes de modifier les règles de résidence des Palestiniens en Cisjordanie, notamment, dans le cas où celles-ci devaient aboutir à des expulsions », mettant en garde contre « les effets dangereux d’une telle situation sur les efforts de paix dans la région ».

Ils ont exprimé également leur « profonde préoccupation quant à la situation à Gaza », réitérant leur « conviction qu’une paix durable ne pourra être atteinte que par un règlement d’ensemble incluant les volets syro-israélien et libano-israélien ».

Ils ont, d’autre part, exprimé leur « plein appui » à l’action menée par les autorités palestiniennes en vue de mettre en place les institutions du futur Etat palestinien, formulant l’espoir que les prochaines échéances entre autres, le

Sommet de l’UPM à Barcelone, puissent être l’occasion de dresser un bilan de ces efforts et d’établir les perspectives de concrétiser, à bref délai, la solution des deux Etats.

Les ministres ont estimé, dans cette déclaration finale, qu’une Conférence internationale pourra se réunir pour réaliser cet objectif.(MAP)

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.