Maroc : Un nouveau coup de pouce aux entreprises exportatrices

Maroc : Un nouveau coup de pouce aux entreprises exportatrices

L’économie marocaine est en pleine mutation. Le développement étant un processus interminable au service du bien-être social. Pour réussir le développement social et économique, il est impératif de veiller à booster la productivité des entreprises en encourageant l’initiative privée. Le gouvernement marocain ayant compris cet enjeu, le ministère de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies, lancera ce mardi 12 février à Casablanca, le programme des contrats dits «Contrats de croissance à l’export». Il s’agit des contrats ayant pour objectif d’assurer aux entreprises de droit marocain un accompagnement ciblé et adapté à leurs stratégies de développement à l’international. Entreprises exportatrices ou potentiellement exportatrices sont toutes concernées.
Ce programme semble être fort prometteur dans la mesure où il est le fruit d’un partenariat entre le ministère de l’économie et des finances, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et Maroc Export. C’est une véritable synergie qui garantit l’efficacité de l’activité menée ensemble par ces divers partenaires. Comme l’explique ministère de l’industrie dans un communiqué, ledit programme vise à générer des exportations additionnelles et à permettre aux entreprises exportatrices d’accéder à certains moyens nécessaires au développement de leurs produits sur les marchés cibles. Il sera donc question d’assurer une forte présence sur le marché international en révisant à la hausse l’offre proposée. Il vise, en outre, selon la même source, à renforcer le positionnement des entreprises exportatrices sur les marchés cibles et à convertir des entreprises exportatrices occasionnelles et en entreprises exportatrices professionnelles et régulières.
Les partenaires attendent une forte contribution de cette démarche à la croissance du produit national brut (PNB) au Maroc dans les années prochaines. Les entreprises se retrouvent ainsi au cœur de la création de la richesse.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.