L’Internet et les NTIC au coeur des débats à Marrakech

Les travaux de la 3ème Conférence internationale sur les Technologies de l’Information (ICWIT) se sont ouverts jeudi à Marrakech, à l’initiative de la Faculté des Sciences Semlalia relevant de l’Université Cadi Ayyad (UCAM).

Initié conjointement avec le Laboratoire d’ingénierie des Systèmes Informatiques (LISI), et en collaboration avec le Laboratoire informatique de l’Université française de Franche Comté (LIFC), ce conclave se veut un espace d’échange entre scientifiques et experts nationaux et étrangers sur les derniers développements et innovations dans le domaine de l’informatique.

La conférence a également pour objectif de sensibiliser les décideurs et les acteurs économiques sur l’importance de la valorisation de la recherche en informatique en tant que vecteur générateur de richesses.

S’exprimant à cette occasion, plusieurs intervenants ont été unanimes à souligner que cette conférence présente l’avantage de permettre aux participants de se tirer profit des expériences de chercheurs et spécialistes issus de grandes universités internationales et de prendre connaissance des différentes études et recherches réalisées dans ce domaine.

Il s’agit également d’occasion pour les chercheurs marocains de faire connaître davantage leurs travaux de recherche et d’échanger leurs idées, ont-ils estimé, relevant que cette manifestation scientifique permettra aussi de sensibiliser les opérateurs économiques quant à l’importance de la recherche scientifique dans le domaine des NTIC.

Ils ont tenu également à rappeler que les NTIC et l’Internet sont des domaines stratégiques qui bénéficient actuellement d’un intérêt particulier à l’échelle internationale, compte tenu de leur rôle indéniable dans la réalisation du développement économique et dans l’amélioration du rendement des entreprises.

« Conscient de l’importance des NTIC, le Maroc a adopté, dans ce sens, une batterie de mesures dont, la stratégie nationale pour une société de l’information et de l’économie numérique », ont-ils indiqué, estimant que l’usage des NTIC est désormais un outil indispensable pour réaliser le développement durable et garantir l’accès au monde de la connaissance et du savoir.

Le programme scientifique de l’ICWIT comprend des conférences plénières, des ateliers de formation et des sessions parallèles relatives aux fondements et applications des services Web, à l’ingénierie des systèmes d’information et à l’ingénierie ontologique et ses applications.

« Fondements et applications des services Web », « bases de données (Data Warehouse, Multimédia, Web et BD) » , « ingénierie des systèmes d’information » et « ingénierie ontologique et ses applications », tels sont les thèmes qui seront débattus lors de cette rencontre.(MAP)

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.