La CEDEAO, 1ère partenaire commercial du Maroc en Afrique

La CEDEAO, 1ère partenaire commercial du Maroc en Afrique

La Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), est le premier partenaire commercial du Maroc sur le continent, indique une nouvelle étude publiée par l’Office des changes marocain dans le sillage de la demande d’adhésion du Maroc à cette organisation sous-régionale.

«L’Afrique de l’Ouest demeure le premier partenaire commercial du Maroc dans la région avec un total de 11,2 milliards de DH, soit une part de 58,2% en 2016 et un taux de croissance annuel moyen (TCAM) de 13,8% entre 2008 et 2016», précise le document de l’Office des changes.

Les échanges commerciaux sont largement excédentaires (10,2 milliards d’exportations en 2016 contre 1 milliard d’importations). Par pays, le Sénégal (1,9 milliard de DH) reste le principal client du Maroc en Afrique de l’Ouest. Le Nigeria, lui, est le premier fournisseur du royaume (34,6% du total des importations).

Les exportations du Maroc vers l’Afrique de l’Ouest sont surtout animées par les produits de l’industrie chimique (29,2%) et de l’industrie alimentaire (23,7%).

Les importations, elles, consistent davantage en produits agroalimentaires  avec 65,5% en 2016, contre 39% en 2008, relève le document.

Avec plus de 2,94 milliards de DH d’échanges, l’Afrique de l’Est se positionne en deuxième rang. Le TCAM des flux commerciaux avec cette sous-région est, néanmoins, le plus élevé soit 23,5% entre 2008 et 2016, précise-t-on.

La troisième zone est l’Afrique australe avec plus de 2,56 milliards de DH en 2016, et 13,4% dans les échanges commerciaux du Maroc avec l’Afrique subsaharienne (TCAM de 0,2% depuis 2008).

Enfin, d’une valeur de 2,46 milliards de DH en 2016, les échanges de l’Afrique Centrale représentent 12,4% des flux Maroc-Afrique subsaharienne et un TCAM de -0,1% entre 2008-2016.

Il est à souligner que les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne enregistrent une croissance annuelle moyenne de 9,1% depuis 2008, pour atteindre près de 20 milliards de DH en 2016.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.