Entrée en vigueur au Maroc de l’obligation de l’annonce électronique via PortNet

Entrée en vigueur au Maroc de l’obligation de l’annonce électronique via PortNet

Déjà opérationnel sur PortNet depuis le 19 juin dernier, l’annonce électronique du préavis d’arrivée des conteneurs destinés à l’export, via cette plateforme, devient obligatoire au Maroc à partir de ce 1er août.

Le port de Casablanca est le premier à utiliser ce nouveau service, avant le port d’Agadir, dont l’entrée en vigueur est prévue pour le 1er septembre prochain.

Désormais, seuls les conteneurs ayant fait l’objet de préavis d’arrivée déposés suffisamment à l’avance via le guichet unique national des procédures du commerce extérieur, PortNet, pourront accéder à l’enceinte portuaire, selon les responsables de PortNet.

Ce procédé permettra, affirment-ils, d’anticiper sur les opérations d’exportation pour une meilleure organisation du trafic dans les ports et les terminaux du Royaume.

Ce nouveau service va également permettre d’assurer une traçabilité des mouvements des conteneurs, de transmettre le VGM (poids vérifié du conteneur) aux opérateurs de manutention et à l’autorité portuaire et de dématérialiser la déclaration VGM et le bulletin de réception.

Par ailleurs, le préavis d’arrivée des conteneurs à l’export s’ajoute à un autre service qui est opérationnel depuis le 03 juillet, dédié cette fois-ci aux importateurs.

Pour l’importation, il s’agit de «la notification automatique de l’Avis d’arrivée des marchandises au port». Il consiste en un système d’alertes instantanées destinées à informer à l’avance, les importateurs de l’arrivée de leur marchandise.

Les notifications transmises via PortNet indiquent avec précision les paramètres d’identification des marchandises et des conteneurs, la date d’arrivée, le lieu de chargement, explique-t-on à PortNet qui compte déjà plus de 30.000 usagers.

A préciser que ce service via PortNet a fait l’objet de plusieurs séminaires de sensibilisation, pour permettre aux opérateurs économique d’être préparés pour cette échéance.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.