L’économie yéménite « étranglée » par l’Arabie Saoudite

L’économie yéménite « étranglée » par l’Arabie Saoudite

La Banque centrale du Yémen a déploré lundi que la coalition panarabe, menée par l’Arabie saoudite ait bloqué des vols transportant des liquidités vers le pays, revenant ainsi à « étrangler » l’économie nationale. Le Yémen se retrouve sans liquidité et dans l’incapacité de payer ses agents. « Cette situation empêchait le gouvernement internationalement reconnu d’Abd-Rabbo Mansour Hadi de payer les salaires d’un million de fonctionnaires », a déploré dans un communiqué, le gouverneur de la banque, Mansar al-Kaiti.

La coalition menée par l’Arabie saoudite, pourtant alliée au gouvernement Hadi face aux rebelles chiites qui contrôlent Sanaa, la capitale, et une partie du pays, a ainsi interdit depuis avril dernier 13 vols censés amener des liquidités au siège de la banque à Aden (sud) et ceci « sans aucune justification ou raison claire », a dénoncé Mansar al-Kaiti.

La banque centrale du Yémen a dit  » regretter profondément  » cette situation qui, estime son gouverneur, sape ses activités et « étrangle » l’économie de ce pays de la péninsule arabique. Les propos du gouverneur semblent démontrer l’existence de profondes divisions entre le gouvernement yéménite et la coalition panarabe censée le soutenir.

L’autre crise à laquelle le Yémen est confronté, est le choléra, qui a déjà fait près de 1.900 morts. La catastrophe humanitaire qui frappe ce pays ravagé par la guerre civile passe inaperçue, selon les experts interrogés par Sputnik qui dénoncent un blocus médiatique.

«S’ils pouvaient nous priver d’oxygène, ils le feraient. Ils ont déjà interdit à un avion de l’Onu transportant des médicaments de se poser au Yémen», a indiqué Mohammad Khodadi, directeur général de l’agence d’information iranienne IRNA.

Selon Hassan Hanizade, analyste politique iranien, le Yémen est au centre d’un blocus organisé par l’Arabie saoudite.

L’Iran a entrepris plusieurs tentatives pour acheminer de l’aide alimentaire et médicale au peuple assiégé par l’Arabie saoudite. Ce pays ne cesse d’attaquer le Yémen. « L’Iran a également essayé d’envoyer de l’aide humanitaire et médicale au Yémen par l’intermédiaire du Comité international du Croissant-Rouge (CICR), mais l’Arabie a déjoué cette tentative», a relevé Hassan Hanizade.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *