Pas de dévaluation du Francs CFA selon FMI

Pas de dévaluation du Francs CFA selon FMI

Les réserves de l’Union économique ouest-africaine (UEMOA) et de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) se sont «stabilisées», a déclaré mercredi à Abidjan, le nouveau représentant du Fonds monétaire international (FMI) en Côte d’Ivoire, le Franco-espagnol, José Gi Jon, excluant à l’heure actuelle toute dévaluation du Franc CFA dans ces deux zones économiques.

Gi Jon qui s’exprimait à l’issue d’une audience avec le premier ministre ivoirien, a indiqué que «sur la question de la zone CEMAC, c’est vrai qu’elle a connu une forte baisse des réserves, mais ceci s’est stabilisé depuis longtemps».

Cette stabilisation «a été en grande partie soutenue par des programmes conjoints entre le FMI et plusieurs bailleurs internationaux et les pays de la CEMAC», a-t-il ajouté, estimant que « la rumeur de la dévaluation pourrait être dans cette mesure, non fondée».

«Concernant la contagion aux autres régions, il ne devrait pas avoir un rapport», a poursuivi Gi Jon, assurant que «l’UEMOA se porte bien» et les réserves, bien qu’elles «ont baissé légèrement, se sont récupérées».

Le nouveau représentant du FMI en Côte d’Ivoire a par ailleurs relevé que « toutes les analyses qui sont faites au niveau régional indiquent que le niveau de fonds est correct et est en accord avec les fondamentaux économiques». «On ne voit pas pourquoi ce qui se passe dans la zone CEMAC va avoir des répercussions sur la zone UEMOA», a-t-il tranché.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.