L’Ethiopie deuxième investisseur dans le textile après le Vietnam

L’Ethiopie deuxième investisseur dans le textile après le Vietnam

L’Ethiopie est le deuxième pays en matière d’investissement étranger dans le secteur de l’industrie textile après le Vietnam, révèle le Rapport 2016 sur l’investissement dans le monde.

Addis-Abeba commence à récolter les fruits de sa politique en faveur du développement du secteur des textiles. Classée parmi les cinq économies les plus dynamiques du continent africain, l’Ethiopie tire une bonne partie de son dynamisme du secteur textile.

Pour Bogale Feleke, vice-ministre éthiopienne de l’industrie, l’idée du gouvernement est d’augmenter les superficies dédiées à la culture du coton. «Nous avons l’intention d’augmenter notre superficie de culture de coton. A l’heure actuelle, seulement 20% des trois millions d’hectares sont utilisés pour cette culture alors que nous visons à atteindre les 80%», a indiqué Bogale Feleke.

Le Ministre d’Etat à l’industrie Tadesse Haile a rappelé récemment la volonté d’Addis-Abeba de faire partie des pays à revenus intermédiaires d’ici à 2025. «Notre industrie est encore embryonnaire. Nous devons transformer notre économie essentiellement agricole et nous focaliser sur l’industrialisation qui va nous permettre de faire partie des pays à revenus intermédiaires d’ici à 2025», a t-il soutenu.

Selon les prévisions d’Addis-Abeba, d’ici 2020, 150 entreprises de textile et de vêtements devraient être opérationnelles et le secteur générera 30 milliards de dollars en un peu plus de dix ans.

L’Ethiopie souhaite également voir cette industrie, qui contribue actuellement à 5% du PIB, grimper de 20 à 25 % d’ici dix ans pour en faire ainsi la base principale de son économie.

Pour rappel, l’Ethiopie est le deuxième pays le plus peuplé d’Afrique avec plus de 100 millions d’habitants. Il connait depuis une dizaine d’années une forte croissance de son PIB (10 % en 2015, 6,4 en 2016 et 7 % prévus en 2017).

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.