L’initiative chinoise «la Ceinture et la Route» pour relancer l’ancienne Route de la Soie

L’initiative chinoise «la Ceinture et la Route» pour relancer l’ancienne Route de la Soie

Le Maroc et la Chine qui ont convenu de relancer l’ancienne Route de la soie, ont procédé, en fin de semaine dernière, à la signature d’un mémorandum d’entente sur l’initiative chinoise «la Ceinture et la Route».

Cette initiative vise à relancer l’ancienne Route de la Soie, terrestre et maritime, à travers la création d’un réseau commercial et d’infrastructures reliant l’Asie à l’Europe et l’Afrique.

En signant ce mémorandum, le Maroc adhère à l’initiative chinoise, qui va lui permettre d’établir des partenariats multipartites dans des secteurs prometteurs et ayant une valeur ajoutée, tels que les infrastructures, les industries avancées et la technologie.

La Chine estime que le Maroc a un rôle important à jouer en matière d’ouverture sur l’Afrique et le fait d’avoir le royaume comme partenaire sur cette initiative, ne lui sera que bénéfique.

Le Royaume est le premier pays africain à adhérer à l’initiative «la Ceinture et la Route», lancée en 2013 par le Président chinois, Xi Jinping.

Le mémorandum a été signé à l’occasion de la visite à Pékin, du ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita.

L’initiative «la Ceinture et la Route» constitue une «véritable vision stratégique dans les relations bilatérales et multilatérales et vise à connecter plus étroitement les pays asiatiques, européens et africains», avait déclaré le Roi Mohammed VI, en décembre 2015, dans une allocution faite au Sommet du Forum sur la coopération sino-africaine.

Ladite initiative englobe également une stratégie de développement axée autour de la communication et la coopération entre la Chine et les pays de l’Asie de l’Ouest et ceux du bassin méditerranéen et de l’Europe, à travers la mise en place de la «Ceinture économique de la Route de la soie» et la «Voie maritime de la soie».

Les entretiens de Bourita avec les dirigeants chinois ont porté sur les relations bilatérales, l’évaluation du Partenariat stratégique signé par le Roi Mohammed VI et le président chinois Xi Jinping, l’adhésion du Maroc à l’initiative de « la Ceinture et la Route » et les questions régionales et internationales d’intérêt commun.

A l’issue de ses entretiens avec le Conseiller d’Etat chinois et membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), Yang Jiechi et le ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, Bourita a indiqué avoir réitéré l’invitation du Roi Mohammed VI au Président Xi Jinping, pour une visite au Maroc.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.