Sommet UE-UA: 230 millions d’euros pour le secteur privé africain

Sommet UE-UA: 230 millions d’euros pour le secteur privé africain

À l’issue du cinquième sommet Union africaine-Union européenne qui s’est tenu les 29 et 30 novembre à Abidjan, le secteur privé africain s’en sort avec un financement de plus de 230 millions d’euros.

La Banque européenne d’investissement (BEI) a officiellement approuvé plusieurs financements permettant de soutenir plus de 230 millions d’euros d’investissements dans le secteur privé en Afrique.

Ces nouvelles initiatives, soutenues par l’institution européenne, permettront notamment d’améliorer l’accès au micro-financement, d’accroître significativement les investissements dans la santé et de l’éducation, de favoriser la croissance des jeunes entreprises actives et de promouvoir l’inclusion financière.

Le premier accord est intervenu entre la BEI et la Banque africaine d’import-export (Afreximbank). Il porte sur un mécanisme de financement de 100 millions d’euros sur sept ans, en faveur d’investissements et de projets liés au commerce entre l’Europe et l’Afrique.

Dans le cadre du projet Partech Africa, la BEI va débloquer une enveloppe de 10 millions d’euros. Il s’agit d’un appui à l’économie numérique en Afrique, qui devrait permettre de mobiliser au total 100 millions d’euros de nouveaux financements à l’appui de jeunes entreprises innovantes, axées sur les technologies sur tout le continent africain.

La banque européenne s’est aussi engagée à investir jusqu’à 15 millions d’euros à l’appui des PME par l’intermédiaire du Maghreb Private Equity Fund IV, géré par AfricInvest.

La BEI va soutenir aussi l’inclusion financière en Éthiopie, au Mali et au Sénégal. Son appui ira également aux populations vulnérables au Ghana et en Côte d’Ivoire. Une initiative de financement conjointe gérée par Oasis Capital Ghana qui contribuera à soutenir les PME dans divers secteurs, notamment la santé et l’éducation, et à créer des emplois pour les populations à faible revenu dans les deux pays.

Un nouveau programme de prêt cible les agriculteurs, en partenariat avec Advans Côte d’Ivoire, et propose une assistance technique et de nouveaux micro-financements aux petits exploitants agricoles dans tout le pays.

La BEI a par ailleurs concédé un don de 12,8 millions d’euros pour l’électricité au Sénégal et 35 millions d’euros pour l’eau en Côte d’Ivoire.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.