La gouvernance pour une transformation structurelle de l’économie africaine

La gouvernance pour une transformation structurelle de l’économie africaine

La 12ème Conférence économique africaine s’est ouverte ce lundi à Addis-Abeba, en Éthiopie, au moment où la forte croissance économique, enregistrée par l’Afrique ces dernières années, s’avère encore loin d’être inclusive et la pauvreté et les inégalités perdurent encore sur le continent.

La conférence, qui se déroule du 4 au 6 décembre 2017, a pour thème, cette année «mettre la gouvernance au service de la transformation structurelle ».

La Conférence économique africaine de 2017 compte identifier des politiques et des stratégies plus spécifiques en matière de gouvernance pour réussir cette transformation, précisent les organisateurs.

Le continent compte s’inspirer des meilleures pratiques existantes et des autres perspectives qui s’offrent à l’Afrique pour conduire à sa transformation structurelle.

Selon la Banque africaine de développement (BAD), pour être couronnée d’un succès durable, la transformation structurelle de l’Afrique passe nécessairement par une bonne gouvernance.

«La transformation des économies africaines ne saurait se produire à partir de rien. Il faut des efforts concertés des politiques des gouvernements de sorte de créer l’environnement propice à cette transformation », a déclaré Célestin Monga, économiste en chef de la BAD et son vice-président chargé de la gouvernance économique et de la gestion des connaissances.

La conférence réunit plus de 400 décideurs politiques, chercheurs et praticiens du développement venus d’Afrique et du monde entier, afin de contribuer à la mise en œuvre de la transformation structurelle de l’Afrique, en mettant l’accent sur la gouvernance du développement.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.