Le Premier ministre portugais, António Costa en visite au Maroc

Le Premier ministre portugais, António Costa en visite au Maroc

Le Premier ministre portugais, António Costa a entamé ce lundi une visite de travail de 48 heures au Maroc.

Le Premier ministre portugais préside une importante délégation composée de membres de l’Exécutif, de hauts responsables et des hommes d’affaires, aux travaux de la 13ème session de la réunion de haut niveau Maroc-Portugal.

Les travaux de cette réunion qui prennent fin mardi, seront sanctionnés par la signature par les deux pays, de plusieurs conventions de coopération couvrant divers domaines. Ce mardi se tient, toujours en marge de cette visite, le Forum économique maroco-portugais.

Après la réunion de haut niveau de 2015, celle de 2017 vient confirmer la forte volonté commune des deux pays de consolider leurs liens de coopération et de partenariat, en mettant à profit l’énorme potentiel qu’offrent leurs économies respectives.

La proximité géographique, la situation stratégique ainsi que la stabilité politique dont jouit le Royaume dans un contexte régional mouvementé sont autant d’atouts qui ne laissent pas indifférentes les entreprises portugaises.

Ces dernières semblent également intéressées par le marché marocain, considéré comme une porte d’entrée au monde arabe et au continent africain.

Pour rappel, ce sont près de 200 firmes portugaises qui sont présentes aujourd’hui dans le Royaume, notamment dans les secteurs des services, de l’industrie, de l’agroalimentaire et de l’hôtellerie. Par ailleurs, selon l’Agence pour l’investissement et le commerce extérieur du Portugal, le nombre des entreprises qui exportent vers le Maroc avoisine les 1.300.

L’énergie, l’automobile et le textile sont, entre autres, les principaux secteurs qui ont fait l’objet d’intenses échanges dernièrement entre le Maroc et le Portugal.

Principalement dans le secteur énergétique, l’étude de faisabilité du projet d’une ligne d’interconnexion électrique entre le Maroc et le Portugal d’une capacité de 1.000 MW, sera conclue très probablement avant la fin de cette année. C’est un projet phare de la coopération bilatérale qui aura un impact non seulement sur les deux pays mais aussi sur les continents africain et européen.

A l’agenda du chef du gouvernement portugais des entretiens avec son homologue marocain, Saâd Eddine El Othmani et avec les présidents de la Chambre des représentants et de la Chambre des Conseillers.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.