La résilience des villes méditerranéenne au centre d’un séminaire à Hambourg

La résilience des villes méditerranéenne au centre d’un séminaire à Hambourg

Une vingtaine de cadres et élus de la rive sud de la Méditerranée participent, du 3 au 8 décembre à Hambourg (Allemagne), à des ateliers d’experts sur les transitions métropolitaines dans le pourtour méditerranéen.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’un projet de coopération municipale pour une gouvernance locale et participative au Maghreb, soutenu par un programme allemand de coopération économique et de développement dénommé «CoMun».

L’un des sujets abordés est celui de la résilience qui est d’actualité. Il est relevé que les enjeux des aléas climatiques sont de plus en plus nombreux et leurs conséquences de plus en plus importantes sur les villes. Les phénomènes climatiques et l’augmentation des températures consécutives au changement climatique mondial seront particulièrement prégnants dans tout le pourtour méditerranéen.

Ce qui nécessite, selon les intervenants, des projets structurés axés sur les opportunités afin de répondre aux enjeux environnementaux et climatiques.

D’ailleurs, la conception des territoires métropolitains durables est le thème conducteur de cette rencontre, qui explore des formes de gouvernance renouvelées entre acteurs publics-de l’Etat à la municipalité- et aménageurs privés opérateurs de services, financeurs et société civile.

Pilotée par l’Agence des villes et territoires méditerranéens durables (AVITEM), cette rencontre fait suite à deux précédents séminaires organisés à Tunis et à Marseille. Elle se caractérise par un format permettant des échanges croisés entre auditeurs, experts, praticiens, chercheurs et public externe, offrant ainsi un espace de discussion et de réflexion sur les nouveaux modes de gouvernance à l’échelle métropolitaine.

Au travers des expériences présentées, le séminaire permet d’aborder les ambitions de penser à la bonne échelle des dynamiques urbaines pour améliorer les conditions de vie et l’attractivité des territoires, en plus de la conception des conditions d’adaptation des espaces urbains aux risques de changement climatique pour anticiper et maîtriser les conséquences dans tous les domaines impactés.

Les modes d’urbanisation, le rapport aux espaces urbains agricoles et naturels, la gestion de la ressource environnementale et énergétique sont des enjeux à prendre en compte, souligne-t-on.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.