Jérusalem: Le message ferme du Roi du Maroc au président Trump

Jérusalem: Le message ferme du Roi du Maroc au président Trump

La décision du président américain Donald Trump de reconnaître, mercredi, Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y transférer l’ambassade des Etats Unis, suscite une réprobation internationale unanime qui a été précédée par le message au ton ferme adressé dès mardi par le roi Mohammed VI du Maroc au chef de la Maison blanche.

Dans ce message, le souverain marocain exprime en sa qualité de Président du Comité Al-Qods, issu de l’Organisation de la coopération islamique, sa profonde préoccupation personnelle ainsi que la grande inquiétude ressentie par les Etats et les peuples arabes et musulmans suite à cette décision.

Mohammed VI fait part à Donald Trump de l’extrême importance que revêt la ville d’Al-Qods non seulement pour les parties au conflit, mais également pour les fidèles des trois religions célestes. De par ses spécificités religieuses uniques, son identité historique séculaire et sa grande symbolique politique, la ville d’Al-Qods doit demeurer une terre de cohabitation et un symbole de coexistence et de tolérance pour tous, affirme le roi.

Le souverain marocain a également adressé un message au Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies M. Antonio Guterres, dans lequel il exprime ses sentiments d’inquiétudes et de préoccupation à propos de la décision du président américain.

Par ailleurs, sur instructions du Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine et président du Comité Al Qods, le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a convoqué, mercredi, la chargée d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis à Rabat, Mme Stephanie Miley. La rencontre s’est déroulée en présence des ambassadeurs de Russie, Chine, France et Royaume uni accrédités à Rabat, en tant que pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU, en présence de l’ambassadeur de l’Etat de Palestine à Rabat, Jamal Choubki.

Nasser Bourita a remis à la chargée d’affaires de l’ambassade américaine le message du roi, qui exprime le refus du Maroc de toute atteinte au statut juridique et politique de la ville sainte et la nécessité de respecter sa symbolique religieuse et de préserver son identité civilisationnelle ancestrale.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.