Bancarisation: Le Maroc gagne 10 points sur 3 ans grâce aux banques participatives

Bancarisation: Le  Maroc gagne 10 points sur 3 ans grâce aux banques participatives

L’avènement des banques participatives au Maroc doit pouvoir stimuler le taux de bancarisation dans le royaume.

Ces banques adossées à la finance islamique devront booster la bancarisation des Marocains avec un gain de 10 points sur 3 ans, révèle une étude réalisée en octobre dernier par Kantar TNS, spécialiste mondial des études de marketing.

Cette étude indique que 25% des Marocains bancarisés devront aller vers les Banques participatives, dont 14% resteront clients des banques conventionnelles et 11% quitteront totalement ces dernières.

L’étude, portée sur les banques participatives et la clientèle Particuliers, s’est intéressée notamment à la notoriété du concept de la banque participative au Maroc et le potentiel de développement de ce secteur auprès de la clientèle Particuliers.

Basée sur une enquête auprès d’un échantillon de 1.003 individus des 12 régions du Royaume, avec une marge d’erreur estimée à 3,1%, l’étude analyse, entre autres, la proportion des clients prospects non-bancarisés ou bancarisés souhaitant rejoindre la finance participative.

«Avec un potentiel de 10% de bancarisation incrémentale et une cannibalisation autour de 11%, tout reste ouvert», a indiqué Driss Farissi, le directeur de Kantar TNS Maroc ce jeudi 7 décembre lors de la présentation des résultats de l’étude à la Bourse de Casablanca, qui révèlent que 2/3 des Marocains se déclarent prêts à examiner l’offre finance participative.

La bancarisation au Maroc, a-t-il ajouté, reste plus tributaire des conditions économiques et sociales des consommateurs que de leurs convictions. Si la banque participative constitue un réel vecteur d’animation du marché financier, elle ne doit pas pour autant bousculer les équilibres établis, a-t-il souligné.

Il est à noter que les résultats de Kantar TNS rejoignent ceux des travaux déjà réalisés, notamment de la Banque mondiale, qui estiment entre 5 et 10% la part de marché de la banque participative dans le marché bancaire global.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.