Maroc: Six départements primés au Prix national de l’administration électronique

Maroc: Six départements primés au Prix national de l’administration électronique

Le Prix national de l’administration électronique du Maroc «e-mtiaz», a récompensé ce mardi, les départements administratifs qui innovent dans le numérique.

Organisé chaque année par le ministère de la Réforme de l’administration et de la fonction publique, «e-mtiaz» s’inscrit dans le cadre de la stratégie du gouvernement marocain, visant à moderniser l’administration publique et à améliorer son rendement.

Pour cette 11ème édition, six administrations ont été primées dans trois catégories, notamment le «e-contenu», la «e-démarche» et «les applications mobiles».

L’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme a remporté le Prix «e-mtiaz» pour l’encouragement dans la catégorie «e-démarche» pour son programme informatisé de la gestion des programmes d’alphabétisation.

Dans la même catégorie, la Régie autonome de distribution de l’eau et l’électricité de Marrakech a reçu, pour sa part, le Prix «e-mtiaz» de la commission de sélection» pour son espace virtuel réservé aux clients.

L’Agence urbaine de Taza, quant à elle, remporte le Prix de l’excellence pour sa plateforme numérique réservée à l’examen des dossiers d’autorisations dans le domaine de l’urbanisation.

Dans la catégorie des «applications mobiles», le Prix d’excellence est allé à l’ONCF (Office national des chemins de fer) pour sa plateforme «ONCF trafic», alors que le prix d’encouragement est revenu au ministère de la Santé pour son application «Mawaidi» pour la prise des rendez-vous sur internet.

Un seul prix a été décerné dans la catégorie «e-contenu», qui est allé à la direction de la Douane et des impôts indirects. Ce prix de l’encouragement récompense la direction de la douane  pour son programme ADIL (Assistant au dédouanement des marchandises à l’importation en ligne).

Notons que le Prix «e-mtiaz» tend à encourager les efforts et les initiatives réussies dans le domaine de l’administration électronique, inciter les administrations à développer des services publics électroniques destinés aux citoyens et aux entreprises et à instaurer les principes de concurrence positive entre les différentes composantes du secteur public dans ce domaine.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.