Création prochainement au Maroc d’un observatoire pour la restructuration du sport

Création prochainement au Maroc d’un observatoire pour la restructuration du sport

La création d’un observatoire national pour la restructuration et le développement du sport au Maroc, est la recommandation phare du 1er Forum «sport et société» tenu à la fin de la semaine écoulée, au Centre international Mohammed VI à Skhirat, ville balnéaire située à 20 km au sud de Rabat.

Organisée par l’Association marocaine de la presse sportive (AMPS) sous le thème «Sport, développement socio-économique et diplomatie parallèle», le forum souligne dans ses recommandations, la nécessité d’adopter une approche nouvelle en matière de gestion du sport au Maroc pour en faire un levier du développement durable.

Le Forum appelle aussi à davantage d’efforts afin de développer l’économie sportive qui représente également un secteur important de l’économie sociale et solidaire.

Le sport est à même de donner une nouvelle impulsion aux activités génératrices de revenus et d’emplois, en mettant en avant l’importance de la diplomatie parallèle à travers la mobilisation de personnalités de renom du monde sportif et à inclure la «diplomatie sportive» dans les cursus universitaires, soutient l’AMPS.

Les participants ont, également, plaidé pour la mise en place d’un comité permanent spécialisé dans la commercialisation et le développement du tourisme sportif afin d’ériger le Maroc en une destination attractive pour les manifestations sportives.

A travers l’organisation de ce Forum, l’AMPS, en coordination avec l’Université Mohammed V de Rabat et la société marocaine de l’ingénierie touristique, entend mettre en avant le sport comme droit fondamental qui représente un secteur économique à part entière pesant pour environ 2% du PIB dans de nombreux pays développés.

Cette rencontre, indiquent ses initiateurs, s’est inspirée des idées novatrices et des orientations du message royal adressé aux participants aux Assises nationales du sport, tenues les 24 et 25 octobre dernier à Skhirat.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *