Angela Merkel effectue à Alger une visite aux objectifs économiques

Angela Merkel effectue à Alger une visite aux objectifs économiques

La chancelière allemande, Angela Merkel a entamé ce lundi une visite officielle en Algérie, la deuxième du genre après celle de 2008.

Au cœur de ce déplacement officiel, il sera question de la coopération économique, des flux migratoires et de la stratégie allemande en direction de l’Afrique.

L’Allemagne et l’Algérie vont procéder à une évaluation de leurs relations économiques et identifier les voies et moyens devant leur permettre de développer davantage la coopération économique, tout en contribuant à la diversification de l’économie algérienne qui est entièrement dépendante des hydrocarbures.

Actuellement, plus de 200 entreprises allemandes, activent dans différents secteurs, sont implantées en Algérie. Plusieurs filières industrielles intéressent les entreprises allemandes dont particulièrement l’industrie mécanique, la sous-traitance automobile, l’énergie renouvelable et l’industrie pharmaceutique.

Durant les cinq dernières années, une quinzaine de projets industriels d`un montant global de plus de 24 milliards de DA (équivalent de près de 220 millions de dollars) ont été concrétisés en Algérie avec des partenaires allemands.

Il s’agit de projets portant essentiellement sur la fabrication de boîtes à vitesse, d’appareils de manutention, de matériaux de construction (plâtre et dérivés) et du gaz comprimé.

Dans les énergies renouvelables, l’Algérie souhaite la participation des entreprises allemandes aux appels d’offres relatifs à ce créneau énergétique, en insistant sur la nécessité de fabriquer localement les équipements, notamment les panneaux solaires, et la création de sociétés mixtes.

Les relations économiques entre l’Algérie et l’Allemagne enregistrent, depuis ces dernières années, une dynamique appréciable à travers des partenariats multisectoriels, mais qui appellent à connaître un nouvel élan, soutiennent les deux parties. Dans cette dynamique une commission économique mixte algéro-allemande a été créée en 2010.

Sur le plan du commerce extérieur entre les deux pays, il est constaté un gros déséquilibre en défaveur de l`Algérie. Sur l’année 2017, l’Allemagne s’est classée comme quatrième fournisseur de l’Algérie avec un montant de 3,21 milliards de dollars d’importations algériennes alors que les exportations algériennes n’ont pas dépassé les 100 millions de dollars.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.