Le Roi Mohammed VI installe un gouvernement resserré avec un objectif d’efficacité

Le Roi Mohammed VI installe un gouvernement resserré avec un objectif d’efficacité

Le souci d’efficacité est le maître mot du gouvernement remanié qui a été installé, mercredi à Rabat, par le Roi Mohammed VI et qui constitue l’Exécutif le plus restreint dans l’histoire du Maroc, avec 24 ministres aux profils pointus.
Ce nouveau cabinet dirigé par l’islamiste Saâd Eddine El Otmani qui a été reconduit dans son poste de Chef du gouvernement, a été restructuré conformément aux orientations données par le Souverain dans son discours du trône du 29 juillet dernier, marquant ses 20 ans de règne.
Dans ce discours comme dans celui du 20 août, le Roi Mohammed VI insistait sur la priorité à accorder à l’accélération économique et à l’efficacité institutionnelle afin de répondre aux défis qui se posent, aux niveaux économique et social particulièrement.
Dans sa nouvelle architecture, le gouvernement remanié constitue une rupture avec les cabinets pléthoriques précédents, dont le nombre répondait au souci des partis politiques d’engranger le maximum de portefeuilles plutôt que de s’atteler aux problèmes avec efficacité.
Les nouveaux profils qui ont rejoint le gouvernement El Othmani II ont donc été choisis selon les critères de compétence et de mérite et sont donc attendus sur des questions lancinantes.
Ces défis ont d’ailleurs été au menu du Conseil des ministres, présidé le jour même par le Roi et qui a examiné le Projet de Loi des Finances 2020, avec une attention particulière portée à la réduction du chômage des jeunes, la réforme de l’éducation et de la formation pour réduire les disparités sociales, le soutien aux catégories démunies et à la classe moyenne, la réduction des disparités territoriales, la dynamisation de l’investissement et le soutien à l’entreprise.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.